…jour, 95

L'Eclat, Agathe Elieva

L’Éclat, Agathe Elieva

« Je vais bientôt m’endormir. Dans le bourdonnement de l’avant-sommeil, la petite musique résonne encore à mon cœur, « je suis là, je suis là », dans cette seconde d’endormissement juste avant demain. Nous savons bien que demain ne manquera pas d’être, inévitable route. Le jour. Le cru de la lumière, alors que l’on voudrait garder les yeux fermés.
Arriverais-je à te rejoindre ? Ton prénom signifie aigle. Incarnation du soleil, tu es le seul à pouvoir le regarder en face. Tu représentais la solidité dans ma vie et puis tout est devenu imprécis dans ce présent qui dort là, sous le timbre de ton absence. Lorsque je me réveillerai, ta place dans le lit ne sera plus tout à fait chaude

. »

Publicités
Ce contenu a été publié dans le jour dénudé par le jour dénudé, et marqué avec , , , , . Mettez-le en favori avec son permalien.

A propos le jour dénudé

…Entre nuit & jour, une matière brute, un peu d'éclat & quelques plumes : le jour dénudé, une revue nue et singulière au fil des heures, petits détails infimes sortant de l'ombre. Il y a le jour dénudé, le journal & son travail d'écriture. Il y a aussi quelques thèmes. Parce qu'ici nous avons des lubies, on cherche, on tâtonne, on écoute les résonances, entre le sonore et l'insonore, dans l'espoir jamais tari de nouvelles contributions croisées (de l’œil, des sens, une idée). Direction artistique & crédits photographiques (sauf mention autre) : Agathe Elieva